Back to top

Ship-breaking: day 4

Découpe des hélices au Bangladesh

Découpe des hélices au Bangladesh › Voir la série Shipbreaking

Bah rien de bien neuf pensai-je en revenant à Chittagong vers midi, mais en y réfléchissant bien, j'ai quand même assisté à des parties nouvelles du job de casseurs de bateaux: vidange des cuves des bateaux dans des bidons... fuel plus ou moins propre. Récupération des énormes cordes, celles qui me faisaient halluciner quand j'étais gosse... Montée a bord d'un petit tanker... enfin presque, à 5m près, par l'intérieur des cuves, mises à nu après le découpage. Encore quelques portraits au Blad, notamment d'un gosse nettoyant les fond de cuves... pieds et mains nus. Découpage des énormes hélices à terre, au marteau et burin…

Je verrai encore sans doute d'autres choses, mais je pense que je vais rentrer en Inde, et essayer de voir le ship-breaking indien a Alang... et trouver un trou dans le gruyère des compagnies pour me faufiler jusque sur les lieux de travail, comme ici. Sauf si les ONG ship-breaking du Bangladesh répondent présentes... ce qui m'étonnerait. Je vais donc certainement entamer la pente du retour en France, mais cette fois ci par rapport à la géographie: je vais doucement filer vers Delhi en faisant une pause à Bhopal, et un crochet par Mumbai.

Voir plus de : 

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…