Back to top

Marc Dutroux : le monstre

Worst monsters are not in horror movies… They are real and human
Les pires monstres ne sont pas dans les films d'horreur… Ils sont réels et humains.

Pour un fanzine dont le thème était "monstres", après avoir fait un alien, j'ai voulu aller plus loin dans la définition de monstre et de ce qu'était pour moi l'ultime monstre, la vraie monstruosité : pas seulement celle qui fait peur au cinéma. Et en creusant, c'est devenu évident : Marc Dutroux. Oui : un humain… loin de tous les monstres irréels des films d'horreur, l'humain a bel et bien la capacité d'être pour tout le monde le pire des monstres, dans sa cruauté et ses déviances.

Marc dutroux a été reconnu coupable d'assassinats, de viols sur mineurs, de séquestrations, d'association de malfaiteurs et de trafic de drogue.
Il trouvait parfois ses jeunes victimes à la patinoire où il a par ailleurs rencontré sa future femme.
En novembre 1992, il est accusé d'attouchements sexuels sur des jeunes filles à la patinoire de Charleroi. Interrogé par la Police communale, il est aussitôt relâché sans être inquiété.

Le pédophile prend souvent une apparence de "gentil", que ce soit dans la vraie vie ou sur les réseaux sociaux où il se fait parfois passer pour plus jeune ou utilisant un autre sexe que le sien. D'où le masque de Pikachu, cette adorable mascotte japonaise. Et la glace offerte, non sans arrière pensées. Pikachu est également une allusion au manga, bande dessinée japonaise fleurtant parfois avec la pédophilie, ou du moins l'attrait sexuel des jeunes filles en tenue courte d'écolière. Cela dit c'est plutôt de l'ordre du fantasme que de la mise en pratique. Très loin du monstre Dutroux.
Marc Dutroux porte ici des patins à glace et fait des attouchements sexuels à une jeune fille portant le masque de La Catrina, masque de la mort.

Oui, cette image est très dure et autant difficile à regarder qu'à dessiner. Et pourtant, c'est la réalité de certains individus de nos sociétés déviantes, comme certains prêtres de l'église catholique pour ne citer qu'eux. Quid du "vœux" de célibat ? Quid d'une certaine "éducation sexuelle" chez les jeunes pour comprendre quand c'est normal ou pas ?

Bref. Le monstre est là. (in)Humain.

 

 

up