Back to top

J259 /// Le dernier voyage

Je ne voyais plus rien, tant il y avait de lumière. Tout était blanc, légèrement jaune. Au niveau du son, pareil: silence total, ou comme une sorte de léger acouphène. Puis tout s'est assombri c'est alors que j'ai compris que la véritable source de lumière, c'était moi. En regardant mes mains, émerveillée comme dans un rêve, j'ai remarqué ma petite fille, qui essayait en vain de m'enlacer. Elle pleurnichait là, devant moi, mais paraissait distante. C'est en m'accroupissant pour lui parler que je m'aperçus de ma transparence. En relevant la tête, tout me revint d'un coup, comme un flash, en distinguant mes pieds, à l’autre bout de la pièce, dessinant de légers mouvements de va et vient, comme s'il tanguaient dans une barque imaginaire du dernier voyage.

légende : une petite fille parle au fantôme de sa mère qui vient de se pendre.

up

Same same but… different