Back to top

J308 /// LE GÉNIE DES PYRÉENÉES

J308 /// LE GÉNIE DES PYRÉENÉES
ILLUSTRATION : Linogravure du Génie des Pyrénées, d'après une sculpture de Mark Brusse TEXTE : Ce soir les artistes s'exposent, ou pas tout à fait, en fait. En effet, il vont aussi exposer leurs techniques et leur maîtrise du pinceau pour l'événement "De Montmartre à Oloron", des artistes peintres peignent en direct, place de la Résistance (non pas que les artistes soient des résistants, hein, mais encore que... ) à Oloron donc, pour ceux qui suivent. De mon coté, je vais me démarquer en ne peignant pas vraiment, puisque je ferai de la linogravure. Et comme d’habitude, je profite de cet événement pour mettre en place des projets de dessins, notamment faire des cartes postales d'Oloron, mais d'un genre nouveau, à la fois historiques et modernes, en même temps qu'humoristiques, voire fantasmagoriques. C’est ainsi que je suis allé faire des photos et m'imprégner hier vers 21 h, puis vers 23 h du "Génie des Pyrénées", de Mark Brusse, sorte de glouton ayant avalé un gros galet ou l'inverse. Bref. J'ai fait la plaque cette nuit. Si tout va bien une autre viendra dans l'après midi, dont je parlerai peut-être dans le billet de demain. Bref. Ce dont je voulais parler en fait, c'est l'atmosphère d'Oloron un soir d'été, au milieu de la vieille pierre. Et c'est là que des sentiments parfois paradoxaux se mélangent: à la fois j'ai l'impression de vraiment faire partie d'Oloron depuis que j'ai pris un appartement, et d'un autre coté, Oloron reste inconnue et troublante, comme une sorte de souvenir mélancolique de vacances de quand j'étais gosse, et qu'on visitait Collioure ou d'autre patelins. Bref, une odeur de vieille pierre chauffée au soleil, mais dans un environnement super vert, peut-être les cigales en moins, mais néanmoins un arrière goût de Marcel Pagnol...
J308 /// LE GÉNIE DES PYRÉENÉES
J308 /// LE GÉNIE DES PYRÉENÉES
J308 /// LE GÉNIE DES PYRÉENÉES

up

Same same but… different