Back to top

J294 /// LE BAISER DE LA MORT

Castaneda, Carlos, encore une petite couche de la voie du guerrier ou autre: "Le guerrier est essentiellement quelqu'un qui marche avec sa mort". Genre, main dans la main ou quoi ? Ou genre qui en a conscience, qu'elle est là, toute près et toute prête à justement lui sourire, lui serrer la main, ou lui faire le baiser de la mort, la dernière chose quelque peu sensuelle qu'on aura sur terre, avant de s'envoler vers d'autres horizons, ou de commencer à creuser pour d'autres. Enfin bon, ça c'est ce qui se dit, hein. Si ça se trouve, la mort est pas joli-joli, et elle ne nous embrasse même pas... Non, même si elle nous baise bien jusqu'à l'os cela dit, elle prend peut-être juste l'apparence d'un enfant qu'on prendrait sur nos épaules, avant de tomber, transformé en tas de cendres fumant, dont aucun phœnix, peut-être même pas notre âme, ne renaîtra. Qu’est-ce qu'elle peut être fourbe, alors, avec son regard noir de néant qu’aurait perdu sa dernière allumette. Bon, enfin bref. Je vais pas philosopher plus longtemps, je vous entends déjà bâiller et ronfler pour certains...

légende : portrait de l'ange de la mort, japonais. Elle porte des ailes légèrement poilues, deux chignons coincés avec des baguettes chinoises, la faux de la mort, et tire une grande langue, prête à embrasser sa prochaine victime du baiser de la mort

up

Same same but… different