Back to top

J227 /// Trans-formations

Putain. Agir. Maintenant. Au plus vite. Je m'étais sans doute suffisamment gavé de mes congénères pour passer les 7 prochains jours à me transformer. De toute façon, le plus important était bel et bien de passer le stade de la carapace dure. Car même des milliers de dents comme les nôtres n'en arriveraient pas à bout. Aller: engluage... OK. Rester pendu la tête à l'envers. Bon dieu, je déteste cette sensation. J'ai l'impression que ma tronche va vraiment exploser. La gerbe. Oh putain, j'vois plus rien... Oùch... ça me gratte atrocement dans le dos... Aaah. c'était quoi ce bruit de craquement ? Sans doute ma peau. J'ai froid. Ca continue de me gratter tout le long du dos. Ah. En bougeant, ça me fait du bien, et puis ça me libère et je respire mieux. Bon, ça y est. Débarrassé de cette foutue peau. Y'a plus qu'à attendre. J'ai l'impression que mon ganglion et mon corps bouillonnent. Plus aucune notion du temps. Enfin, pas plus qu'avant. Ah tiens, j'ai la vague impression qu'on essaie de me grignoter. Encore un novice. J'ai du, suffisamment durcir. Ouf ! Ah. Ca y est, on dirait que ça que ça me gratte encore dans le dos... Je suis compressé comme un de ces fruits prêts à exploser. Ah, ça y est... la sortie. Ouf. Je respire enfin. J'y vois encore rien, mais ça devrait venir. Aller, un peu de liquide dans les ailes. Tout devrait bien se passer...

légende: une chenille fabrique sa chrysalide sur une branche avant de se métamorphoser en... femme nue comme un vers !

up

Same same but… different