Back to top

J183 /// Clairvoyance

Depuis un certains temps, j'ai l'impression d'aller de révélations en révélations. Un peu comme une espèce de clairvoyance, associé peut-être ou sans doute à l'arrêt des drogues: exit les petites putes pour commencer, et d'ailleurs, j'ai le goût qui me revient de plus en plus, en même temps que l'odorat. Pour diminuer le stress lors de cet arrêt, exit le café, remplacé très avantageusement par du thé, que je trouve beaucoup plus varié dans ses saveurs, et beaucoup moins énervant. À la limite si je suis un peu naze, je vais me prendre un Maté, et le tour est joué: pas énervé, pas stressé, mais bien réveillé. Et ce qui devait arriver arriva: comme d'habitude quand j'arrête la clope, je me dis toujours : et pourquoi pas l'alcool ? Après tout, ça englue le cerveau à peu près de la même manière, et, vous avez dû le remarquer aussi si vous approchez de la quarantaine, on met de plus en plus de temps à l'éliminer. Serait-ce une espèce de code de notre corps pour nous dire: "au fait, coco, t'as passé l'âge de c'te merde, passe ton chemin" ? Le pire, c'est cette question qui tue et qui s'est insidieusement mise en place dans ma tronche dernièrement: en as-tu besoin ? Pour la clope et le canna, inutile de chercher la réponse: personne n'a besoin de la clope ou du canna, et dans le cas où la réponse serait oui, par le coté anti-dépresseur (surtout du canna), alors comme dirait Moebius, c'est justement là que ça vaut le coup d'arrêter, puisque ça permettra de faire face aux véritables problèmes, ceux qu'on occulte depuis longtemps et même parfois toujours, ceux oui sont à l'origine de notre stress permanent... Boulot ? Perso ? Ou la gestion que nous faisons nous-mêmes de ces deux points; la relation que nous avons établie avec notre environnement pro. et personnel. M

up

Same same but… different