Back to top

J358 /// La faim sans fin de jason

ILLUSTRATION : Une femme est plaquée contre un arbre par Jason qui menace de l'égorger avec son couteau. On aperçoit son masque de hockeyeur. D'après le premier volet Vendredi 13, 1980 TEXTE : Pour un peu, je faisais un billet sur aujourd'hui. Mais je sais pas trop. Trop facile ? Si le cœur vous en dit, pourquoi pas ? Pas que le sujet soit si passionnant que ça, encore que ? Que l'on y croit ou non, le vendredi reste un jour particulier. Lié à sa position dans la semaine, mais ce n'est pas tout. Tout porte à croire qu'il serait doté de certains pouvoir. Pour voir cela, il faut surtout attendre qu'il tombe un treize. Très au courant de la magie de cette rare synchronicité, Jason est rené. Renégocier ainsi sa vie, et surtout sa mort n'a malheureusement pas enchanté tout le monde. Mon dieu qu’il est laid. Léchant parfois le sang de ses chères victimes. Times en avait fait sa une. Une fois n'est pas coutume. Tuméfié, tu me les brises, avec ta gueule de vers à soie. Assois-toi donc à ma table deux secondes. Qu'on décide de ce que l'on va faire de toi. Toi-même tu le sais. C'est pas un cadeau de t’avoir comme meilleur pote. Potins de merde tu ne peux être que le seul. Seul au monde. Monde de merde. De merde. De merde. De merde. Merde, ma machine a grippé. Pet de souris. Rigole autant que tu peux. Peut-être que j'aurais dû le faire, ce billet sur le didgeridoo. D'où qu'il vienne. Ne m'en déplaise. Des plaisirs d'exciter intérieurement ses propres molécules d'eau. D'autant plus qu'elles étaient toutes flagada. D'ailleurs c'est pas Jason qui dira le contraire. Traire le sens des autres il sait faire. Ère petit bonhomme, avec mon âme en peine. Et ne te retourne pas. Parce que tu effraie les petites nenfants. N'enfanteras-tu point ? Point de petits monstres naissant avec un grand couteau ? Un grand coup tôt ou tard saura nous mettre d'accord. Être d'accord sur la faim de la fin. Fin du point. Point de fin. Fin du point. Point de fin...

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…