Back to top

J223 /// Colibri

Comme d'habitude à l'arrivée de la saison chaude, je me gavais de nectar jusqu'à plus soif. C'est alors que je virevoltais de fleur en fleur sans même plus vraiment me nourir, mais juste goûter, comme par gourmandise, aux mille parfums, m'enivrant la tête parfois jusqu'à ne plus savoir où j'étais. C'est dans cet état que j'ai gouté la dernière fois à un nectar inédit, à la fois suave et très riche, même si très peu sucré. Il a achevé d'une traite de me faire bouillir le cerveau, et je suis allé cuver cette dernière goulée à l'ombre d'une feuille...

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…