Back to top

J206 /// Gratte-papier

Je ne comprenais pas. Et, à vrai dire, je commençais à me demander si j'étais dans une réalité réelle ou irréelle. Si mes pieds trempaient ou non dans cette encre. Si mes orteils me transmettaient effectivèment une message comme quoi toute cette encre noirâtre était belle et bien chaude. Enfin, disons plutôt d'une tièdeur gluante, de celle qui vous prévient que vous venez de marcher dans un miasme biologique tout juste régurgité, ou libéré comme le pus d'un abcès. Bref, au bout d'un court instant qui me paru éternel, je commençai à marcher à reculons, laissant devant moi ce gratte-papier à genou, continuant de vomir d'énormes quantités d'encre, parsemées de boulettes de papier. De toute façon pensai-je, je ne lui serai d'aucune utilité: il est foutu.

up

Same same but… different