Back to top

Slavoutytch - Tchernobyl #5

Nostalgic Poppet - Slavoutytch est la visite de la ville de Slavoutytch en Ukraine par Marie Poppet, érudite à sa façon et spécialiste des théories du complot à travers les âges.

Slavoutytch est située à 48 km au nord-est de Pripyat, et a été construite après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl survenue le 26 avril 1986. Elle a été fondée par Erik Pozdychev, afin d'accueillir la population ayant quitté Tchernobyl et les alentours en raison de la contamination. Elle a remplacé la ville de Pripyat, qui est devenue une ville fantôme. La ville devient habitable en octobre 1988.
Aujourd'hui, Slavoutytch doit faire face à d'importants problèmes économiques et sociaux liés à la centrale de Tchernobyl. En effet, environ neuf mille personnes travaillaient dans la centrale. Depuis la fermeture définitive de celle-ci en 2000, le personnel a été considérablement réduit, jusqu'à 3000 employés environ.
Slavoutytch est considérée comme une ville modèle du XXIe siècle, du point de vue de sa modernité et de son architecture. Pour participer à sa construction, des architectes et des travailleurs sont venus de huit républiques soviétiques (Ukraine, Russie, Estonie, Lettonie, Géorgie, Lituanie, Arménie et Azerbaïdjan), ce qui explique la division en huit districts, nommés d'après les capitales de ces républiques.
On compte huit garderies, des piscines, un centre de communications, un hôtel de ville, des centres sportifs, des hôtels ainsi que des cliniques modernes. Une gare ferroviaire a été construite afin d'acheminer les ouvriers à la centrale. Elle se nomme Nerefa.

Slavoutytch a été construite sur un lieu faible en radioactivité. Elle commémore la catastrophe de Tchernobyl en général dans la nuit du 25 au 26 avril, sur la place principal près du mémorial. Elle est également le lieu du Festival de film et d'architecture 86 qui a lieu autour du 26 avril. Slavoutytch est à l'échelle de la Russie des années 80: très vaste comme le prouve sa place centrale, et fortement bétonnée, avec cependant cette caractéristique de la diversification des bâtiments. Elle comporte de très nombreux immeubles, plus ou moins délabrés suivant le pays qui les a construits. De nombreux ouvriers et ingénieurs expatriés y vivent, pour la construction de l'arche ou le futur démantèlement programmé de la centrale de Tchernobyl. Ils finissent parfois par trouver une compagne, voire se marient et ont des enfants. D'autres viennent ici seulement pour la prime et pour le CV. Les forêts alentours et les arbres à l'intérieur de Slavoutytch sont agréables et font penser inconsciemment à la forêt rousse d'après la catastrophe.

Plus d'infos sur le clown Marie Poppet, joué par Lucie B., à l'origine de ce projet photographique.

up

Same same but… different