Back to top

Manga studio & Intuos comic small

Je me suis retrouvé finalement au Japon sans ma tablette graphique... Qu'à cela ne tienne, rongé de l'intérieur par le manga, et désireux de continuer mon télétravail (sans scanner ici, autant bosser directement en numérique pour les tafs alimentaires), je me choppe une tablette Intuos comic (small) de chez Wacom... Pourquoi ce choix ?

Choix de l'Intuos comic small

Chez Bic Camera, à Kyōto, ils ont à peu près tout ce qu'on veut, et se plient en 4 de sorte que je puisse essayer la dite tablette, en small et en medium.
Bon, non seulement je ne bosse plus qu'avec mon Mac book 13,3" (donc inutile d'avoir une trop grande surface active), mais en plus j'ai pas envie de me trimballer quelque chose de trop grand. Bref. La première impression est qu'elle fait cheap, avec du plastoc fin et tout mou, et un stylet qui pèse 3 grammes. Soit. Ah, l'intuos pro small est à seulement 2 fois le prix de la comic small... Ça donne à réfléchir ! Oui mais si je choisis la comic, c'est parce que… bingo ! Je suis dévoré de l'intérieur par un monstre nommé manga. Non, pas les mangas pour les gosses, mais des mangas, euh, plus sérieux sans gros yeux ni mèches de cheveux qui piquent… (bon OK, mon dessin a exactement des 2 caractères… et alors ?). Bref, ce que je veux dire, c'est qu'il y a Manga Studio dedans, alias Clip Studio Paint… Oui mais, le dit logiciel est en version limitée à 2 ans, et à la version Pro (et non EX-pert). Bon, il faut lire entre les lignes du site de Wacom, mais c'est bien ça. Bon tempi purée de soja ! M'en fous ! Et puis d'abord la comic en bleu turquoise, elle est trop belle ! Allez ! Let's go ! Pas de kit sans fil disponible ? Pas grave ! Voilà. 5 minutes plus tard, je suis l'heureux propriétaire d'un matos aussi bien physique que virtuel, qui, j'en rêve déjà, continuera de révolutionner mon trait, que dis-je ? Mon formidable trait que tout le monde il m'envie jalousement.

Intuos comic small: déballage et installation

Bref, je l'essaie vite fait, mais j'ai des (vrais) encrages en stand by, alors le vrai essai, c'est pour plus tard. Mais bon, c'est pas tout à fait la vraie raison… Puisque qui dit matos acheté au Japon, dit n° de clé d'enregistrement de la tablette et donc du logiciel spécifique au… Japon. Tagada tsouin tsouin. Après moultes essais d'enregistrement aux USA, en France, je pige le truc sur le forum de Wacom. Merde, la grenouille pigeonnée… Bon, OK, je désespère pas, mais sans réponse à mes appels à l'aide, je finis par enregistrer la tablette sur le wacom japonais (merci reverso et autre google translate). Bon, OK, enregistrement, téléchargement, installation... (re)merde, c'est où qu'on change la langue dans ce truc ? Bon laisse tomber la langue, c'est niqué et j'y pige rien, c'est du vrai chinois, euh, japonais. Same same but different. Et je me suis même rendu compte que le logiciel ne reconnait que les claviers Qwerty, anglais donc. Autrement dit Cmd+Z = Cmd+W, tu fermes la fenêtre et tu reviens jamais en arrière... Bref. Après quelques palabres avec des personnes de Wacom, je finis par installer en bon et due forme Clip Studio Paint... en anglais. Bon, OK. De toute façon j'ai déjà mes logiciels Adobe en anglais.

Intuos comic small & Manga studio: l'essai

Bon mais alors, ça donne quoi ? Pour le dessin de ce billet, mon dieu… que dis-je, pour la superbe illustration de ce billet de blog, que tellement de monde m'envie, eh bien je me suis fait la main, un peu à l'arrache c'est vrai, pour une mascotte / illustration introduisant la SEO (Search Engine Optimization)… encore un truc de geek, malheureux !
Bref, je crée un fichier vite fait sous Manga Studio (qui est l'autre nom de Clip Studio Paint), et commence à l'arrache et sans y croire du tout un crayonné en bleu. Bon, OK, comme ça… euh ça non, pas comme ça finalement. Et de fil en aiguille, quelques heures plus tard, me voilà à mater une notice d'utilisation du logiciel, en anglais, mais reprenant les étapes de fabrication d'un dessin de Taira Akitsu (image jointe, et non elle n'est pas de moi celle-ci, mais j'aurais bien aimé…). Eh ben finalement, je ne suis pas mécontent de cet achat, aussi bien de la tablette que du logiciel. Il me tarde d'ailleurs d'essayer le coté Manga, avec ses spécificités, notamment les trames de petits points et autres. Bon, OK, le stylo pèse 3 grammes, n'a pas de gomme et la tablette ne reconnait pas l'inclinaison du stylet, mais ce sont toutes des fonctionnalités dont je n'ai pas besoin, a priori, ou que j'aurai sur ma bonne vieille intuos 5 medium en rentrant… enfin si j'rentre…

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…