Back to top

J349 /// Les fourmis junkies

Comme d'habitude. La routine, quoi, la mortelle routine. Bref, je disais donc, comme d'hab., je vais me pauser après manger, lire un coup sur un banc public. En arrivant, mon banc est occupé... par une canette de coca. OK. Bon, encore un extra-terrestre -je veux dire, un jeune - qui n'a pas vu la poubelle à 10 mètres. Bref, je vire ce témoignage de la révolte d'une jeunesse décadente, et je me pause. Sans me pauser de question. Au bout d'un moment, je vire une fourmi. Puis deux. Puis trois... Merde ! je suis assis sur des dizaines de fourmis ! Ça fourmille dans tous les sens, et c'est la première fois que je vois autant de fourmis sur MON bac. Les salopes, qu'est-ce qu'elles foutent là ?? Ah. Mais oui, je suis con: elles bossent. Elles récupèrent le coca ou assimilé. Et elles sont fines speed, comme des folles dingues, complètement droguées au sucre et à la caféine. On dirait vraiment des putains de junkies en train de renifler de la poudre, ou des traces de poudre. Et ça, ça fait flipper de voir des animaux dans cet état, simple reflet de ce que certain(e)s d'entre nous ressentent face au coca: une putain de drogue, qui peut être beaucoup plus puissante que l'on ne croit: certains pensent coca, mangent coca, dorment coca. Et c'est le genre de truc, c'est comme les clopes: faudrait jamais commencer, et surtout pas en bas âge, d'autant plus que c'est mortel et que ça devrait être marqué dessus: LE SODA TUE.

up

Same same but… different