Back to top

J312 /// LES ZOMBIES DONNENT LEUR JUS

J312 /// L. 29 juil. /// LES ZOMBIES DONNENT LEUR JUS
"Un bras droit s'est libéré ici..." Tu m'étonnes. J'vois pas bien comment ça aurait pu être autrement: ce zombie de merde avait le bras déliquescent. Je vois même pas comment ils essaient encore de tirer du jus de ces pauvres diables en décomposition sur pied. Moi, au moins, j'étais pas encore dans cet état, même si j'avais pas toute ma tête. Bref, je pouvais encore donner du jus, enfin pas trop souvent, parce que c'est un coup aussi à perdre un bras. En regardant la poche se remplir, je me demandait ce qu'ils pouvaient bien en faire: était ce pour sauver des vies ? Ah ah, cette seule pensée me fit partir en fou rire... Y'avait plus rien à sauver. Et c'était même l'inverse, puisqu'en échange de ce jus putride noirâtre, on nous filait des bouts parfois encore chauds ou sanguinolents d'humains qui ont du être un jour bien vivants. Des fois, je me surprenais à mater les infirmières, même si elles étaient aussi délabrées que nous, j'avais une espèce d'attirance, mais je comprenais pas pourquoi... Ça me faisait quand même quelque chose quand elle me choppait le bras ou la jambe avant d'inciser dans le muscle, enfin, ce qui restait de muscle. Je sais pas, c'était peut-être tout simplement le contact d'un autre zombie: habituellement, on ne se touchaient pas.
J312 /// L. 29 juil. /// LES ZOMBIES DONNENT LEUR JUS
J312 /// L. 29 juil. /// LES ZOMBIES DONNENT LEUR JUS

up