Back to top

J170 /// Choix

On est tous un peu schizophrène. Normal, entre ce que nous dicte la société, l'éducation, notre propre expérience, nos parents ou leur souvenir et notre instinct, 6ème sens, ou notre cerveau reptilien, il serait vraiment étonnant qu'on soit toujours sûr à 100% dans la manière d'aborder un problème, de répondre à une question, de se comporter en société etc. Si on rajoute à cela nos vies antérieures, dans lesquelles nous avions peut-être une religion ou des partis pris opposés, ça devient vite un champs de bataille dans notre cerveau: idées mortes à même le fond de notre crâne, survolées par des idées révolutionnaires aux seins nues, se faisant elles-même trucider ou piétinner par des idées ténébreuses à la queue pointues, aux sabots fendus, de celles qu'ont ose à peine observer du coin de l'oeil, des fois que ça les mettent en lumière et qu'elles deviennent d'un coup acceptables. Bref, dans le labyrinthe de la vie, des choix de vie, on est souvent amené à privilégier quand même une idée: la plus logique parfois, d'autres fois la plus sage, ou la plus sensuelle, la plus instinctive. J'ai toujours trouvé ça fou d'avoir toujours le choix, et que ce choix puisse décaler tout notre chemin de vie, comme si, au lieu d'arriver en Allemagne, on finissait en Espagne pour avoir choisi un moment de prendre plutôt à droite... Destin ? Libre arbitre ?

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…